Vous êtes ici : Accueil > L'UMR > De nouveaux photocatalyseurs redox basés sur des nanocristaux

Fait marquant

De nouveaux photocatalyseurs redox basés sur des nanocristaux


La palette des photocatalyseurs utiles aux chimistes de synthèse pourrait bien s’élargir grâce aux travaux d’une équipe Inac. Celle-ci a démontré l’efficacité de nanocristaux cœur-coquille de type cadmium/sélénium – sulfure de zinc. Ils sont actifs dans l’eau, avec la lumière visible. Autre avantage démontré par cette étude, ces nanocristaux peuvent amener plusieurs électrons à la fois et déclencher ainsi des réactions élaborées.
Publié le 22 mars 2016
Plus précisément l’activité de ces nouveaux photocatalyseurs a été étudiée sur l’oxydation à 2 électrons de la 8-oxo-2′-déoxyguanosine et sur la réduction jusqu’à 6 électrons de dérivés de la nitrophénylalanine. L’identification des intermédiaires réactionnels et la quantification des produits de la réaction ont démontré que les nanocristaux agissent comme photocatalyseurs simultanément pour les réactions d’oxydation et de réduction avec un nombre de cycles photocatalytiques supérieur à 400. Ces travaux démontrent donc que les nanocristaux CdSe-ZnS sont des photocatalyseurs efficaces.
La suite de ces travaux vise maintenant à profiter des niveaux d’énergie ajustables des nanocristaux pour varier les réactions catalytiques.
Objectif : offrir une vraie alternative aux complexes à base d’iridium ou de ruthénium, très utilisés aujourd’hui en photocatalyse pour la synthèse organique.


Haut de page